JANVIER SANS ALCOOLeau -libre

Voilà la nouvelle année, et les besoins de se nettoyer de l’intérieur. C’est le mois sans alcool ! Je m’y mets….

Supprimer l’alcool pendant 1 mois vous apportera des bienfaits dans le corps. Mais lesquels ?

  • La peau est plus belle : moins de rougeurs, de gonflements, de cernes, de teint chiffonné etc…

 

  • Le poids diminue considérablement. Dans l’alcool comme dans beaucoup d’aliments, il y a des sucres cachés. 1 g d’alcool est égal à 7 calories. A cela il faut rajouter les sirops, les jus de fruits, et autres accompagnements versés dans les verres d’alcool ainsi que les amuses bouches. On triple les doses de sucres qui ne manqueront pas d’être stockés autour du ventre…. De plus le sucre appelle les sucres, et c’est le cercle vicieux des envies inextricables!

 

  • Vous avez meilleure forme, vous vous sentez moins fatigué : L’alcool atteint le foie dans ses fonctions. Celui-ci gère tous les besoins énergétiques et nutritifs du corps, ainsi que les éliminations.

 

  • Une meilleure digestion : L’alcool provoque des difficultés digestives, des nausées, des diarrhées, brûlures d’estomac, reflux gastriques etc….

 

  • Une meilleure circulation sanguine, et rythme cardiaque, car l’alcool agit sur le cœur et provoque l’hypertension.

 

  • Moins de douleurs, d’inflammations car l’alcool irrite l’estomac et provoque des inflammations et c’est l’acidose du corps.

 

  • Une meilleure résistance aux maladies : L’alcool tue les bonnes bactéries de l’intestin, et déstabilise la flore intestinale. Celle-ci est responsable de notre santé et de notre immunité. C’est-à-dire la capacité à résister aux maladies.

 

  • De bonne humeur : La flore intestinale bénéfique, nous permet de fabriquer des vitamines, des neurotransmetteurs qui stabilisent le système nerveux. L’équilibre des neurotransmetteurs sont responsables de l’anxiété, du stress, des irritations, des angoisses et de la dépression. La barrière intestinale est donc responsable de notre humeur !

 

  • Un meilleur sommeil : L’alcool nous euphorise et produit de la dopamine, le neurotransmetteur de l’énergie. L’excès nous empêche de descendre durant le sommeil dans les phases profondes et récupératrices. Ainsi le dormeur, reste dans les phases de « sommeil lent » et ne « se sent pas très en forme » le lendemain.

 

L’alcool vous euphorise, vous détend. Mais ceci est de courte durée !

L’addition reste acide, car négative, dans le corps et ses tissus, dans la tête et ses neurones, et dans le porte-monnaie !

     Avec cette nouvelle année 2020, faites le test ! Dites non à l’alcool pendant 1 mois